Actions de sensibilisation
France, Italie
Chartes de prévention et de lutte contre les violences conjugales

« Kering et ses marques considèrent que l’entreprise est un lieu privilégié pour permettre de prendre conscience de la problématique des violences conjugales ». C’est par ces mots que François-Henri Pinault explique l’engagement toujours plus fort de Kering sur ce sujet.

Dès son lancement en janvier 2008, la Fondation Kering (ex-Fondation d’Entreprise PPR pour la Dignité et les Droits des Femmes) a souhaité s’engager aux côtés des femmes victimes de violences conjugales, en nouant un partenariat solide avec la Fédération Nationale Solidarité Femmes (FNSF). En France, 1 femme sur 10 est victime de violences conjugales. Ce type de violence touche tous les milieux, dans le secret de l’intimité des foyers. La FNSF regroupe 65 associations de terrain, qui suivent chaque année plus de 30 000 femmes victimes de violences conjugales en France. Reconnu par les pouvoirs publics, le réseau gère par ailleurs le service national d’écoute-information-orientation (Violences Conjugales Info - 3919).

En 2010, le groupe Kering (ex-PPR), la Fondation et la FNSF ont signé une Charte de prévention et de lutte contre les violences conjugales, engageant le Groupe et ses marques à informer, sensibiliser et mobiliser ses collaborateurs en France à la problématique des violences conjugales.

Bien que les violences domestiques se pratiquent dans la sphère privée, Kering souhaite apporter une attention particulière au bien être global de ses collaborateurs. Les violences conjugales peuvent être visibles en entreprise et avoir une incidence sur la vie professionnelle de celles qui les subissent. C’est dans ce cadre que le Groupe a souhaité signer cette Charte. Une lettre de François Henri-Pinault et du Président de chaque marque a été envoyée à l’ensemble collaborateurs en France. Cette lettre explique l’engagement de Kering, le rôle de la FNSF et présente le numéro d’appel 3919. A partir de 2011, des collaborateurs « relais » des services Ressources Humaines, sociaux et médicaux ont été formés par la FNSF afin qu’ils puissent orienter les collaborateurs qui le souhaitent vers les associations de la FNSF. Dans les années suivantes, ce sont des collaborateurs de tous les départements qui ont été sensibilisés lors de formations mais également grâce à la diffusion des campagnes de la FNSF.

En ligne avec son orientation plus internationale, Kering a renforcé son engagement en matière de lutte contre les violences conjugales et élargissant son périmètre d’action à l’Italie. Le 14 novembre 2013, François-Henri Pinault et Titti Carrano, Présidente de D.i.Re, se sont réunis au Circolo della Stampa, à Milan, pour signer une nouvelle charte visant à sensibiliser les collaborateurs des marques du Groupe basées en Italie. « Ce nouveau partenariat, c’est pour moi une « extension du domaine de la lutte » […] La Charte que nous signons aujourd’hui […] s’inspire de celle que nous avons conclue en France en 2010 avec la Fédération Nationale Solidarité Femmes. […] Grâce au partenariat […] avec l’association Donne in Rete contro la violenza, nous portons cette lutte en Italie » a déclaré François-Henri Pinault lors de son discours d’introduction.

A leurs côtés, Frida Giannini, directrice de création de Gucci et membre du Conseil d’administration de la Fondation Kering, est venue témoigner des résultats du programme pilote mené au sein Gucci, par la Fondation Kering et l’association D.i.Re depuis mai 2013. L’objectif de ce programme est - comme pour celui mené sur la France - de sensibiliser les collaborateurs du groupe et de leur fournir des connaissances en matière de violences conjugales afin qu’ils puissent à leur tour apporter le soutien aux potentielles victimes de leur entourage professionnel ou personnel.

Grâce à l’engagement des autres marques du groupe Kering, cette charte se déploie désormais auprès de plus de 6 000 collaborateurs basés en Italie. Plusieurs présidents de marques du groupe se sont joints à la signature de la charte : Marco Bizzari, Président de Bottega Veneta, Francesco Pesci, Président de Brioni, Andrea Petochi, Directeur général de Pomellato et Andrea Rogg de Puma Italie. Plus d’une vingtaine de journalistes italiens ont également répondu présents.

« Mon objectif, c’est de m’attaquer aux tabous. Les violences conjugales en sont un. […] Elles concernent une femme sur sept en Italie, quel que soit le milieu social ! C’est sur ces combats un peu délaissés que je suis très fier que la Fondation porte le fer » a ajouté François-Henri Pinault.

La Fondation Kering entend poursuivre l’extension de la Charte à d’autres pays d’Europe.

Partenariat :
Fédération Nationale Solidarité Femmes (FNSF), Donne in Rete contro la violenza (D.i.Re)
Lieu :
France, Italie
Mission :
Sensibilisation aux violences conjugales
Date de début :
Novembre 2010