Jessica Ladd, Callisto, Etats-Unis

Révolutionner le signalement des agressions sexuelles sur les campus et au-delà

« Callisto est le genre de site internet que j'aurais aimé trouver à l'époque où j'en avais besoin. Un lieu où les gens comme moi peuvent partager ce qui leur est arrivé, se sentir moins seuls, obtenir les informations dont ils ont besoin, se soutenir les uns les autres et créer le changement pour que cela n'arrive plus à d'autres. »

On estime que 90% des agressions sexuelles sur les campus universitaires aux États-Unis sont commises par des récidivistes. Une femme sur cinq est agressée sexuellement sur les campus et moins de 10% finissent par le signaler. Fondatrice de Callisto et épidémiologiste spécialisée dans les maladies infectieuses, Jess Ladd a fait le calcul : 59% des agressions sexuelles pourraient être évitées rien qu'en identifiant les récidivistes.

Jess Ladd décrit Callisto comme « le système de signalement en ligne dont ont besoin les survivant(e)s d'agressions sexuelles ». La mission de Callisto est de créer un site Internet unique pour les victimes d'agressions sexuelles ou de rapports sexuels sous contrainte qui peut repérer n'importe quel prédateur sexuel récidiviste aux États-Unis. Callisto a pour objectif d'établir un système de signalement qui donne la priorité aux besoins des victimes, les aide à reprendre le contrôle et leur permet de comprendre les différents choix qui s’offrent à elles.

Callisto change la donne grâce à son système de reconnaissance inédit. Les utilisateurs qui ont été victimes d'agressions sexuelles peuvent choisir de : signaler l'incident électroniquement, conserver une archive privée de l'incident pour le signaler plus tard ou l'enregistrer dans le système d’identification pour lancer une plainte auprès des autorités si le nom du même agresseur est donné par une autre victime. Grâce à cette possibilité d'archiver des renseignements sur leur agresseur, les survivantes protègent les autres femmes et se laissent la possibilité d’agir plus, en se sentant plus sûre d’elles-mêmes et plus crédibles.

Actuellement disponible sur 13 campus universitaires pour plus de 159 000 étudiants, Callisto prévoit de continuer à élargir son action dans l'enseignement supérieur et commencera cette année à étendre son soutien aux victimes d'agressions sexuelles et de harcèlement dans le monde professionnel.

 

« Quand j'ai signalé l'incident aux services de sécurité, tout à coup j'ai été interrogée et mise en doute, on m'a demandé des preuves ; et ce processus a été encore plus traumatisant que l'agression elle-même », Jess Ladd, fondatrice de Callisto

 

 

 

Pour aller plus loin