Mauro Antonio Vargas Urías, GENDES, Mexique

Faire évoluer la masculinité machiste pour mettre un terme aux violences faites aux femmes

« À GENDES, nous identifions les normes de genre toxiques et en particulier celles qui sont liées à la masculinité de type « machiste ». Grâce à nos formations, les hommes réalisent que les violences ne sont ni normales, ni naturelles, ni justes et ils voient l'importance de renoncer à leurs privilèges et de remettre en question l'autorité que la société leur confère parce qu'ils sont nés hommes. »

3 femmes sur 4 dont les compagnons ont participé aux programmes de réhabilitation de Mauro Antonio Vargas Urías signalent une réduction des violences et un sentiment croissant de sécurité dans leur relation. Pour la première fois, la Fondation Kering récompense une entreprise sociale qui travaille avec des hommes pour faire évoluer de manière innovante la notion de masculinité. Les séances cherchent à créer une nouvelle approche, une nouvelle culture au sein de groupes d’hommes afin de générer à terme un changement individuel.

Mauro Antonio Vargas Urías, animateur et psychothérapeute de formation, apporte son expérience de thérapeute et d'analyse des différents types de masculinité pour inciter les hommes à remettre en question leur rôle dans un système social violent et sexiste. Les séances hebdomadaires, en groupe sont d'une durée de deux heures et ont déjà permis d'explorer avec 700 hommes la manière dont chacun est responsable de ses actes. Chaque participant établit une feuille de route en accord avec leurs compagnes afin de prévenir de futures violences.

 

« J'ai réalisé à quel point il était crucial de transformer la masculinité de type « machiste » pour mettre un terme aux violences faites aux femmes. Nos animateurs sont dans l'empathie, même à l'égard d'hommes qui sont difficiles à comprendre et qui ont été agressifs envers leurs compagnes. Nous utilisons la magie de l'écoute et de la compréhension pour mettre les hommes face à leurs responsabilités, pour qu'ils puissent prendre conscience de leurs erreurs, écouter leurs sentiments et modifier leurs comportements. Après avoir participé à nos séances, les hommes sont capables de créer des « projets d'égalité » pour faire amende honorable auprès des gens qu'ils ont blessés. Ils s'engagent à bâtir des relations égalitaires fondées sur le dialogue, l'intimité et l’entente mutuelle », Mauro Antonio Vargas Urías, fondateur de GENDES

Pour aller plus loin