White Ribbon For Women 2018

Une campagne centrée sur le cyber-harcèlement

La Fondation Kering, lance du 16 au 30 novembre 2018, sa 7e édition du White Ribbon For Women : #IDontSpeakHater. Campagne internationale et uniquement en ligne, elle cible et appelle la génération Z – née après 1995 – à se mobiliser contre le cyber-harcèlement. Chacun est encouragé à reformuler des commentaires insultants vus sur le web et les réseaux sociaux dans une tonalité positive, avec esprit et humour afin de montrer à celui qui déverse sa haine que ses propos ne mènent à rien. 
 

 Espèce de SALOPE.
J’imagine que tu voulais dire : Subtile, Affirmée, Libérée, Ouverte, et Partisane de l’Égalité.

                     
IDontSpeakHater

Va mourir.
Aller courir ? Je sors tout juste d’un semi-marathon, alors pas tout de suite !

                                                 
IDontSpeakHater

#IDontSpeakHater, la haine n’est pas mon langage

Plus de la moitié des adolescents et jeunes adultes ont déjà été harcelés ou intimidés sur internet, et ils sont quasiment autant à avoir commis des actes de ce type₁.

Outre sa volonté d’attirer l’attention sur la problématique des violences en ligne parmi la Génération Z et de rappeler que ce phénomène touche infiniment plus les jeunes filles et les femmes, la campagne souhaite souligner les souffrances psychologiques qui découlent des actes de cyber-harcèlement, et de leur omni-présence. Les conséquences des violences en ligne sont en tous points similaires à celles des violences physiques : stress post-traumatique, crises d’angoisse, sommeil perturbé, dépression et douleurs physiques…
 

 

 

1 - http://www.bullyingstatistics.org/content/cyber-bullying-statistics.html

Les partenaires de la Fondation 

La Fondation Kering a réitéré son engagement à soutenir et aider les jeunes générations sur le long terme en soutenant de nouveaux projets qui leur sont destinés. Voici deux exemples de partenariat qui ont débuté cette année :


Project DOT
projectdot.info

En 2018, la Fondation Kering a lancé un nouveau partenariat avec The New York City Alliance Against Sexual Assault pour soutenir le "Projet DOT", un programme novateur pour aider les jeunes issus de quartiers défavorisés à se prendre en main pour se défendre contre les agressions sexuelles. Project DOT offre à ces jeunes qui n'ont souvent pas accès aux programmes traditionnels sur la prévention des violences sexuelles, une plateforme pour définir et partager des messages positifs : rêver (Dream) d'un monde dans lequel les violences sexuelles n'existent pas, assumer (Own) leurs pensées et leurs voix uniques, raconter (Tell) leur histoire et apporter de nouvelles connaissances dans leurs quartiers.


Chayn
chayn.co

Cette bibliothèque collaborative en ligne, un des sept lauréats de l’édition 2018 des Kering Foundation Awards pour l’entrepreneuriat social, est une mine de ressources extrêmement précieuses pour les femmes confrontées aux violences. Avec des contenus produits par les survivantes elles-mêmes et des conseils d’experts, des guides en ligne : « Do It Yourself Online Safety » aident les victimes de violences à éviter que les agresseurs ne suivent leur historique de connexion ou encore à « monter un dossier de violences conjugales sans avocat ». À travers son projet ‘Tech vs. Abuse’, Chayn aspire à mettre les technologies numériques au service des femmes qui veulent protéger la confidentialité de leurs données personnelles et se prémunir du harcèlement en ligne.

 

Key Figures

DANS LE MONDE

 

73 % des femmes ont fait l’objet de harcèlement en ligne.

76 % des femmes confrontées à des violences en ligne ont changé leur façon d’être sur les réseaux sociaux.

Plus d’1 adolescent sur 3 a déjà fait l’objet de menaces en ligne.

55 % des femmes font état de stress, d’anxiété et de crises d’angoisse générés par des violences ou du harcèlement en ligne.

93 % des victimes de revenge porn (publication d’images ou vidéos intimes d’une personne à son insu et sans son consentement) disent en avoir énormément souffert.

41 % des femmes qui ont été confrontées à des violences en ligne se sentent physiquement menacées.

EN EUROPE

 

En Europe, 9 millions de jeunes filles sont confrontées à une forme ou une autre de cyber violence avant d’atteindre l’âge de 15 ans.

 

Au Royaume-Uni, la moitié des jeunes filles font l’objet d’intimidations sur les réseaux sociaux et 1 sur 5 s’est déjà sentie menacée par un commentaire publié sur internet.

 

1 jeune fille sur 4 en France est victime de harcèlement en ligne.

 

En Italie, 1 victime de harcèlement en ligne sur 3 s’inflige des mutilations.

AUX ETATS-UNIS


Aux États-Unis, près de 1 personne sur 5 sera confrontée au cours de sa vie à des situations « extrêmes » de cyber-harcèlement, comme des menaces ou du harcèlement physique ou bien du harcèlement sexuel en ligne.

 


EN ASIE
 

En Chine, 58 % des étudiants déclarent avoir été victimes de harcèlement en ligne.
 

Au Japon, 22 % des étudiants ont déjà souffert d’actes de cyber-harcèlement.

Plus d’informations