Chiffres clés
107 107 107 107

Il y aura 214 millions de migrants dans le monde en 2010, dont 49 % seront des femmes, soit 107 millions de migrantes.

À voir aussi

Carnet d’adresses

Droit des femmes migrantes

Aujourd'hui, les femmes représentent près de la moitié des migrants internationaux dans le monde entier.

Aujourd'hui, les femmes représentent près de la moitié des migrants internationaux dans le monde, avec 107 millions de migrantes.

Ces femmes quittent leur pays pour des raisons diverses : rejoindre leur mari, fuir des persécutions politiques ou religieuses, rechercher une situation économique plus favorable, etc. En France, on peut distinguer 4 grandes classes de migrantes : les femmes sans papiers, en grande précarité, les élites internationales, très qualifiées, les femmes recrutées dans les services d’aide à la personne et les commerçantes.  Si le regroupement familial demeure un motif important de migration, les femmes émigrent de plus en plus seules, en quête de travail mais aussi d’autonomie. C’est le cas des deux dernières catégories. Les travailleuses sociales saisissent l’opportunité d’intégration offerte par les « niches ethniques », ces entreprises de services dont les employeurs, français, embauchent un personnel multinational. Les commerçantes, elles, s’insèrent dans les transactions internationales et utilisent leur réseau dans leur pays d’origine pour importer bijoux, vêtements, produits cosmétiques dans leur pays d’accueil.

Les autres migrantes sont souvent exclues de l’insertion professionnelle. Elles sont alors en situation de grande insécurité. « Les femmes et les filles sont, de loin, les plus durement touchées par les risques liés à la migration, du fait de leur vulnérabilité au risque d'exploitation et de violence, surtout lorsque la migration leur est imposée ou lorsqu'elles sont en situation irrégulière », a déclaré Mme Ndioro Ndiaye, Directrice générale adjointe de l'OIM, à l'occasion de la Journée internationale de la femme.

Parmi ces migrantes en situation irrégulière, on compte les prostituées. Le trafic d’êtres humains, l’une des activités criminelles les plus rentables, touche aujourd’hui de 2,5 à 4 millions de personnes dans le monde, dont 80 % sont des femmes et des enfants. L’Europe est la principale destinataire de la traite des femmes à des fins sexuelles : 80 % des prostituées y sont étrangères. Sans papiers et sans droits, elles sont extrêmement vulnérables et largement exploitées par les réseaux de prostitution.

De récentes études menées en Europe montrent que l'absence de statut juridique restreint également l'accès des femmes aux soins prénataux, et augmente leur risque d'être victimes de violences physiques et sexuelles. Ce phénomène est d'autant plus inquiétant que ces femmes sont plus sujettes aux grossesses non désirées, puisqu'elles subissent des violences sexuelles et n'ont pas accès aux services de planning familial et à l'éducation.

Sources : Organisation Internationale pour les Migrations (OIM); Le Monde du 07 avril 2010; Le Nouvel Observateur du 12 novembre 2010

Mots associés

Travail forcé et Esclavage moderne
Violences sexuelles
©keringfoundation